cabane enfant préfabriquée

Un abri de jardin high-tech

De plus en plus de foyers possèdent un abri de jardin qui fait office de débarras. Pour d’autres, l’abri de jardin permet de ranger les outils de jardinage et sert de cabane d’enfant. Pour que ce soit possible, il faut construire soi-même son abri de jardin ou le faire construire par un professionnel de la menuiserie. Ainsi, il est possible de la doter de deux pièces distinctes : une pour le rangement et une autre pour les enfants. On peut également créer une cabane de jardin high-tech en l’aménageant de manière à ce qu’elle devienne un espace de jeu moderne. Les détails.

cabane enfant préfabriquée

Une cabane de jardin à l’affût des technologies

Les enfants d’aujourd’hui sont branchés high-tech. Pendant que les petits garçons manipulent les manettes en profitant de jeux de course ou de baston sur PC, sur PlayStation ou sur Xbox, les filles se branchent sur un Smartphone ou une tablette pour jouer à des jeux de fille. Même les poupées et les petites voitures intègrent une technologie innovante et les enfants sont habitués à les exploiter. Ainsi, pour leur faire plaisir, les parents peuvent installer dans leur cabane tout ce dont ils ont besoin afin qu’ils continuent à profiter de leurs jeux favoris dans leur espace.

Comment créer une cabane d’enfant high-tech ?

Lumière ludique, matériel informatique, mini système domotique sont autant de technologie que l’on peut intégrer dans une cabane d’enfant. Pour ce faire, il faut commencer par bâtir une cabane classique. Cette dernière doit par la suite présenter une installation électrique sécurisée afin que les enfants puissent y charger leurs Smartphones et tablettes ou encore leur PC portable. Il est conseillé d’utiliser une prise multiple répondant aux normes pour la sécurité des petits.  Une fois le matériel informatique installé et les petits meubles adéquats mis en place, il peut être intéressant d’installer un petit système domotique pour la commande de la porte et des fenêtres. Ainsi, les enfants auront juste à appuyer sur un bouton d’une télécommande pour accéder à leur espace de jeu high-tech.

Une cabane pour enfant onéreux

Aménager une cabane d’enfant pour qu’elle soit high-tech coûte une petite fortune et s’adresse uniquement à des parents passionnés qui ont des enfants accrocs à la technologie. En effet, pour un passionné, dépenser pour sa passion ne pose aucun problème. Au contraire, atteindre le résultat escompté ne fait que décupler son plaisir et sa satisfaction. Pour les parents qui veulent juste faire plaisir à leurs enfants, il est préférable de leur offrir juste la cabane de leur rêve et les laisser l’aménager comme ils le souhaitent.

Quel modèle choisir pour une cabane d’enfant high-tech ?

Pour créer une cabane pour enfant high-tech, il est préférable de choisir un modèle en bois ou, encore mieux, d’en construire une. En effet, un modèle de sa création est facilement personnalisable. On  peut même construire une cabane un peu plus grande que celles proposées sur le marché pour mieux la personnaliser. Il faut prendre en compte le type d’équipements qui y seront installés pour connaître les dimensions appropriées. Pour connaître toutes les astuces liées à cette construction, consulter un guide sur les abris en bois est conseillé.

Enregistrer

cadenas abus

Antivol velo : un accessoire indispensable pour les passionnés de vélo

Comme toutes les autres passions, la passion pour le vélo implique d’énormes dépenses si l’on ne cite que les prix des modèles haut de gamme. Moi-même je suis un passionné et je ne vous dis pas à quel point mes dépenses mensuelles sont énormes pour l’entretien de mon vélo. Afin de protéger ce bien précieux, j’ai investi pour l’achat d’un antivol velo particulièrement fiable et quasi indestructible. Suivez les détails dans les lignes qui suivent.

Des vols qui ont ouvert mes yeux

cadenas abus

Ma passion pour le vélo est née à l’âge de 18 ans quand mon père m’a offert mon premier VTT. Quand j’ai commencé à gagner de l’argent, je mettais de côté de l’argent pour l’entretien de ce bien qui m’est cher. Malheureusement, on me l’a volé dès mon premier jour à la fac. J’ai par la suite fait des petits boulots parallèlement à mes études et je me suis offert un nouveau vélo. C’était un joli VTT en fibre de carbone équipé de freins à disque. Je ne vais pas vous dire le prix mais  le modèle était cher ; très cher. Je n’ai pu en profiter que quelques mois avant qu’on me le vole à nouveau. A partir de cet instant, j’ai décidé de prendre de nouvelles mesures pour la protection de mon futur vélo. Pour ne rien vous cacher, j’ai utilisé un antivol pour mes deux premiers vélos. Le premier a disparu avec le vélo tandis que le second a été coupé en deux et jeté à terre. En passant du temps sur internet, j’ai découvert sur antivolvelo.net, un site créé par un passionné de vélo, des modèles d’antivol réputés pour être fiables. Je me suis informé sur les modèles en question avant d’en acheter un : l’Abus Granit X-Plus 54. J’utilise jusqu’à ce jour ce cadenas velo et cela fait 4 ans que je ne me suis plus fait voler mon vélo.

Comment bien choisir son antivol ?

Pour bien faire le choix d’un antivol, vous devez commencer pas lire les forums et les articles en lignes qui abordent le sujet. Pour ma part, j’ai trouvé toutes les informations dont j’avais besoin sur antivolvelo.net. Ce site consacre toute une page aux tests d’antivols afin que vous puissiez choisir le modèle qui répond aux mieux à vos attentes. Moi, par exemple, j’ai été séduit par le antivol abus ou, pour être précis, par l’Abus Granit X-Plus 54. Ce modèle d’antivol est entièrement en acier cémenté et résiste efficacement même à une pince coupe-boulon, l’outil le plus utilisé par les voleurs de vélo. Le test réalisé par le site antivolvelo.net confirme la robustesse de ce modèle. Moi-même, j’ai essayé de couper l’anse avec une grosse pince coupe-boulon mais l’antivol n’a pas cédé.

Outre cet antivol de chez Abus, je vous conseille également un modèle de chez Kryptonite. Cette marque est une référence en matière d’antivols et elle propose même des antivols capables de résister pendant plusieurs minutes même à une puissante disqueuse. Eh oui ! Les voleurs utilisent bel et bien une disqueuse comme nous la montre cette vidéo :

 

apprendre à utiliser son téléphone ou un ordinateur

Nous avons pu participer à cet atelier animé par le Centre Ressources Multimédia  et je me souviens encore des sourires des personnes présentes lorsqu’elles ont pu créer leur première adresse émail et commencer à échanger entre les participants du stage.

Maitriser en effet les technologies du numériques est aujourd’hui un atout essentiel pour tous. Le but du http://www.crm-royans-vercors.fr est d’ailleurs de proposer ces accompagnements aux populations les plus fragiles et peut-être les plus isolés de la culture du numérique.

C’est bien en effet de savoir cuisiner avec une cocotte-minute par exemple mais on est loin d’un outils numérique. Certains participants ont donc pu apprendre à utiliser leur téléphone pour se connecter à une application populaire de cuisine avec un Cookeo et commencer à expérimenter les apports que représentent un outil comme celui-ci.

A ce titre d’ailleurs, les applications remportent un franc succès auprès de tous par leur facilité d’utilisation et la pratique quotidienne que certains peuvent en faire

S’installer dans des pratiques

Ces stages et découvertes sont essentiels mais doivent aussi encourager les participants à utiliser leur appareil de manière quotidienne et l’enjeu est donc aussi de créer du lien entre les participants et de les faire participer à des forums de discussion pour aller plus loin et utiliser l’outil de manière authentique.

Une belle aventure.

La suite en vidéo